Amazon fait un premier pas dans le fret maritime

  
Amazon a obtenu une licence d’opérateur de fret maritime, lui ouvrant la possibilité de vendre des marchandises mais aussi de les transporter par bateau.
E-COMMERCE

Le groupe américain de commerce en ligne Amazon a obtenu auprès des autorités américaines une licence d’opérateur de fret maritime, lui ouvrant la possibilité de non seulement vendre des marchandises mais aussi de les transporter par bateau.

Selon un document de la Commission fédérale maritime, c’est Amazon China, la branche chinoise du groupe américain Amazon China enregistrée officiellement sous le nom de « Beijing Century JOYO Courier Service », qui est inscrite sur la liste des entreprises autorisées à vendre des services de transport sur les océans.

Ce statut ne permet pas à Amazon d’exploiter de navires mais lui donne le droit d’acheter des capacités de transport auprès d’une compagnie maritime et d’éventuellement organiser l’acheminement de marchandises pour d’autres entreprises.
Selon le blog du transporteur américain FlexPort, qui a dévoilé l’information, ce service est surtout destiné aux vendeurs chinois « qui devraient beaucoup apprécier d’avoir un accès direct à la large base de données des clients américains d’Amazon ».

Les entreprises américaines devraient être selon FlexPort beaucoup moins intéressées car déléguer le transport de leurs marchandises à Amazon permettrait à ce dernier de « voir à la fois le nom du fournisseur et le prix payé par l’importateur », des données « trop sensibles » pour les confier à un concurrent.

Source : Bilan

Publicités