7 signes qui montrent que vous avez un problème avec l’autorité

  

Vous avez l’impression que vous résistez à l’autorité ? Peut-être le moment est-il venu pour vous de songer à l’entrepreneuriat… Sachez que certains indices permettent de constater si cette aversion à l’autorité vous concerne ou non.

Les indices du refus d’autorité

Selon les psychologues, la résistance à l’autorité chez une personne se caractérise par un comportement qui correspond aux attitudes suivantes :

1. S’oppose activement à aux règles établies et aux demandes d’autrui.

2. Fait souvent porter à d’autres la responsabilité de ses erreurs pour ne pas faire face à la réaction de la personne d’autorité. 

3. Conteste fréquemment tout ce qui lui semble obligatoire.

4. Se fait difficilement des amis, en raison du contrôle qu’elle tente d’exercer sur eux.

5. Fera tout pour avoir le dernier mot ou avoir raison.

6. Entretient longtemps du ressentiment. 

7. Facilement susceptible ou agacée lorsqu’on souligne son opposition à l’autorité.

Ces caractéristiques se retrouvent chez l’adulte, mais aussi chez l’enfant et l’adolescent.
Un exemple typique de comportement opposant

Jean travaille dans une entreprise d’assurances depuis quelques années. Il est apprécié pour la qualité de son travail, mais réagit souvent négativement aux règlements. Par exemple, lorsqu’un de ses directeurs lui demande de ranger sa voiture un peu plus loin, afin de laisser libres les espaces réservés aux clients, Jean va alors argumenter et insister pour justifier qu’il a le droit, lui aussi, de stationner plus près de l’entrée. Ce genre de comportement agace ses supérieurs et pourrait nuire à son avancement, éventuellement.
Comportement de l’enfant réfractaire à l’autorité

On peut souvent identifier ce trouble chez un enfant dès son tout jeune âge. Si certains enfants se taisent, boudent et se referment sur eux-mêmes face à l’autorité, d’autres crient, lancent des objets, confrontent ou crient à tue-tête pour exprimer leur frustration. Lorsque ce comportement se poursuit à l’adolescence puis à l’âge d’adulte, il y a lieu d’en identifier la cause le plus tôt possible. Il a été constaté que, dans plusieurs cas, il s’agissait au départ d’un enfant dont les besoins n’étaient pas reconnus par ses parents ; ou encore que celui-ci a réalisé tôt que l’opposition soutenue lui permettait d’obtenir plus facilement gain de cause. Des pédagogues-psychologues affirment qu’il existerait une prédisposition génétique au comportement d’opposition.
L’entrepreneuriat pour fuir l’autorité ?

Si vous constatez que vous souffrez, à un degré plus ou moins élevé, d’un sentiment réfractaire à l’autorité, évitez les confrontations sur des sujets qui vous font réagir. Pratiquez-vous à expliquer votre point de vue plutôt que d’argumenter avec force. Servez-vous de l’humour pour désamorcer vos réactions excessives à certains stimuli.
Si, malgré tout, vous n’arrivez pas à régler votre problème de refus de l’autorité lorsque vous travaillez pour quelqu’un, devenez entrepreneur ! Non seulement vous apprécierez le fait de ne plus recevoir d’ordres de qui que ce soit, mais vous créerez votre propre source de revenu. De plus en plus d’entrepreneurs optent pour cette voie, en raison de l’autonomie qu’elle permet. Sans oublier qu’il vous faudra bien sûr travailler… beaucoup !

Source : Dynamique Mag

Publicités