Monoprix joue la carte « Locavor »

  

Avec sa démarche Made in pas très loin, l’enseigne Monoprix met en avant les producteurs d’Ile-de-France. Produits frais, boissons, biscuits, devenir locavore -même à Paris – n’a jamais été aussi simple.

Depuis quelques jours les quelques 124 magasins Monoprix d’Ile-de-France proposent un nouveau rayon : le « Made in pas très loin ». Une formule comme les aime Monoprix habitué aux bons jeux de mots. Dans les rayons : 157 produits dont 50 en frais et surgelés.
On trouve quoi au rayon Made in pas très loin ?

De l’épicerie (confiserie, biscuits…), du frais, du surgelés…. Mais ce qui est assez fun c’est de découvrir de la bière du quartier de la Goutte d’or à Paris. Ce quartier très multi-culturel a inspiré 3 types de bières : la bière La Chapelle est enrichie avec une infusion de thés indiens aux épices ; Myrrha est fabriquée à partir de dattes rappelant le Moyen-Orient et la bière La Môme est inspirée de la Méditerranée avec des arômes de poivre, de fenouil et d’anis.

On trouve aussi des biscuits comme les Biscuits aux coquelicots de Nemours ou des biscuits au safran du Gâtinais…. De l’eau de Chevreuse, venue de la vallée de Chevreuse.
29 fournisseurs, tous en Ile-de-France

Si Monoprix avait déjà une démarche de circuits courts avec « Les petits producteurs » mettant en avant des produits venant directement des producteurs c’est la première fois que la démarche est aussi aboutie sur le plan local. Tous les produits viennent d’un rayon de moins de 80 km de Paris. La véritable innovation ? Faire découvrir aux citadins, notamment aux Parisiens qui franchissent peu le périphérique, la diversité de production de la région. Qui aurait, par exemple, imaginé que se nichaient à Bouafle dans les Yvelines des fabricants de yaourts grecs (i-grec) faits avec du lait d’une ferme situé à un quart d’heure à peine de leur atelier ?

Le Made in pas très loin, c’est plus cher ?

Les locavores, désireux de manger local pour diminuer l’impact environnemental de leurs achats, vont-ils laisser leur porte-monnaie chez Monop’ ? Pas forcément. Les prix sont loin des prix de la gamme Premier Prix de la même enseigne. Mais pas plus cher que des produits de marques. Côté yaourt à boire par exemple, le Quart de lait est vendu 1,85 € (185 ml), les biscuits Les Deux Gourmands sont en vente au prix de 3,50 € la boite de 12 biscuits. Le même tarif que des cookies premium quelques rayons plus loin.

Source

Publicités