Vos données Dropbox ne sont plus hébergées chez Amazon

dropbox-for-business-cover_w_600

Si vous utilisez Dropbox, vous pensez sans doute que vos données sont à l’abri sur les serveurs d’Amazon. Hé bien non ! Depuis 2014 Dropbox a entamé la migration des données de ses clients vers sa propre infrastructure, migration rendue publique hier.

Ce projet portait le nom de code Magic Pocket en interne. Il a débuté à l’été 2013 et un an plus tard, en août 2014, Dropbox a commencé à recopier les données de clients entre Amazon et ses serveurs. Puis en février 2015, pour la première fois, certains clients n’étaient plus servis que par l’infrastructure de Dropbox.  En octobre 2015, 90 % des données stockées par Dropbox l’étaient sur ses propres machines. En 6 mois, 500 pétaoctets ont été transférés du cloud d’Amazon vers celui de Dropbox.

Un cloud sur mesure pour plus de performance

Mais pourquoi s’être embarquée dans une telle aventure ? Pour assurer la meilleure performance. Dropbox estime qu’en maîtrisant la chaîne du stockage de bout en bout, elle pourra offrir de meilleurs résultats. En devenant un client aussi important des constructeurs de serveurs, elle bénéficiera aussi de plus de possibilités pour personnaliser ses machines. Dropbox a conçu son cloud de sorte à assurer une disponibilité de 99,99 %, une préservation des données de 99,9999999999 %. En outre, les données stockées sont chiffrées.

Dropbox n’abandonnera cependant pas totalement Amazon. Elle continuera notamment de l’utiliser pour les entreprises européennes qui exigent que leurs données soient localisées sur le territoire de l’Union.

Source

Publicités