Imprimante 3D, la création culinaire de demain ?

  Imprimante alimentaire 3D pour les bonbons Lutti – la 3D sera t’elle la création culinaire de demain ?

Ce n’est plus uniquement de la science de fiction, aujourd’hui des imprimantes 3D alimentaires se multiplient comme des petits pains, proposant pour demain une nouvelle alimentation sur-mesure !

Aujourd’hui nombreuses sont les inventions autour de l’impression 3D des produits alimentaires. Dernière en date le snack sain du futur d’Edible Growth (« la croissance comestible ») élaboré par la food designer Chloé Rutzerveld en Hollande, une structure faite de couches de pâte trouée contenant des graines, des spores et de la levure qui une fois imprimée, pourra germer au bout de quelques jours. En France en Bretagne un laboratoire dédié à l’impression 3D alimentaire planche sur des nouveautés et on parle à l’horizon 2050, d’imprimantes compactes qui seront à même de servir des plats imprimés à la demande comme le Snakr pensé par le québécois Charles Bombardier, un inventeur visionnaire, qui voit déjà des imprimantes 3D alimentaires embarquées à bord des voitures individuelles, mais également des transports en commun (train, métro et bus). 

Capables d’imprimer toute forme de chocolat ou de pâtes, de gâteaux…

De la science-fiction ? De moins en moins à en croire les récentes applications des imprimantes 3D alimentaires déjà en place dans la réalisation de pièces en chocolats uniques ou de glaces à la demande. 

Partout dans le monde de nombreux aliments sont déjà imprimables, le chocolat, la farine, le sucre… A Taïwan le professeur Chen Liyuan a bricolé une « 3D ice Cream Machine » et en France des marques comme les bonbons Lutti proposent déjà des animations autour de l’impression 3D de bonbons et la marque italienne Barilla se lance dans l’impression de pâtes à personnaliser.
Alors on se voit déjà avec sa famille en route pour les vacances et la petite dernière qui commence au bout de 20 minutes de trajet à piailler et à réclamer quelque chose à manger. Et là plus de tension car il suffira pour la contenter d’imprimer un Cup Cake vanille-fraise, son préféré !
Les applications des 3D alimentaires peuvent également apporter des solutions moins futiles et plus concrètes pour les personnes âgées. Des recherches se font pour améliorer les techniques et proposer des plats conçus pour lutter contre les carences, adaptés aux besoins énergétiques de chacun et facilitant la prise d’aliments par des textures mixées, hachées, ou encore moulinés.

En clair, la révolution des imprimantes 3D alimentaires ne fait que commencer !

Source

Publicités