L’alliance Auchan/Système U va être examinée « en profondeur » par l’Autorité de la concurrence

L’Autorité de la concurrence a annoncé ce 24 mai que la fusion de fait entre Auchan et Système U nécessitait un examen approfondi. Cette « consultation élargie des acteurs du marché » va notamment se pencher sur la pression concurrentielle exercée par les drives. Elle devrait être effectuée dans un délai de 65 jours, au terme duquel les contours de l’opération devraient être plus clairs.

Le rapprochement entre Auchan et Système U se précise, mais va être analysé à la loupe. Notifié le 30 décembre 2015 à l’Autorité de la concurrence et déclaré complet le 7 avril dernier, ce projet de fusion va subir un examen approfondi dès ce jour. Cette procédure lourde, qualifiée de phase 2, a été décidé par l’Autorité « à la suite d’une première consultation des acteurs du marché » et compte tenu de effets d’une telle fusion « tant sur les marchés amont de l’approvisionnement en produits de consommation courante qu’à l’aval au stade de la distribution » a précisé l’institution.
Les drives passés au crible

Lors de cet examen approfondi, qui s’effectue en principe dans un délai de 65 jours, l’Autorité va procéder à une consultation élargie des acteurs du marché (fournisseurs, enseignes de la distribution…) afin d’étudier les conditions de la concurrence dans les zones géographiques ou les deux enseignes concernées sont présentes simultanément.

Point important, l’Autorité a prévu, entre autres, de se pencher sur « la question de la pression concurrentielle exercée par les drives sur les autres magasins et la manière de prendre en compte ces points de vente dans l’analyse des effets de l’opération ». Auchan compte un peu plus d’une centaine de drive en France, alors que l’on en recense plus de 600 chez Système U.
L’Autorité étudiera également la possibilité de retenir des magasins situés hors des frontières nationales dans les zones locales frontalières concernées par l’opération. Cette phase 2 « permettra en outre d’identifier les conséquences de cette fusion pour les fournisseurs communs aux deux groupes, notamment les fournisseurs appartenant à des catégories qui étaient jusqu’alors exclues du mandat d’achat commun conclu par Auchan et Système U en 2014 » indique le communiqué de presse.
La nouvelle alliance aura le même poids que Carrefour et Leclerc

Le rapprochement entre Système U et Auchan, dévoilé en septembre 2014 par LSA, a d’abord porté sur une alliance aux achats en France pour les marques nationales et internationales. Il a ensuite été étendu à l’informatique et à la logistique, et prévoit également des échanges d’enseignes, les hypermarchés U étant incités à basculer sous enseigne Auchan, alors que les supermarchés Simply Market doivent faire le chemin inverse, en devenant des Super U.
Cette « fusion de fait » comme l’a qualifié l’Autorité de la concurrence, devrait permettre au nouvel ensemble de peser plus de 21% de parts de marché de la grande distribution en France, quasiment au même niveau que le groupe Carrefour, et juste devant le groupement E.Leclerc.

Source

Publicités