Les fruits et légumes « Monoprix tous Cultiv’acteurs » arrivent en magasin

Monoprix renouvelle ses filières fruits et légumes avec des engagements supplémentaires en matière de bonnes pratiques agricoles. Une nouvelle signature fait son apparition : Tous cultiv’acteurs. La gamme est arrivée en rayon ce 8 février.
Depuis 2008, les filières de l’enseigne étaient baptisées « partenariat agricole Monoprix » et impliquaient une trentaine de fournisseurs de fruits et légumes. Cette marque propre, qui représentait environ 30% des ventes du rayon, cède donc la place à Tous cultiv’acteurs.
Les producteurs déjà partenaires du distributeur l’accompagnent aujourd’hui dans ce virage. « Nous prévoyons déjà de faire progresser la démarche et d’étendre l’offre », annonce Philippe Tettamanti, le directeur des achats produits frais et métiers de l’enseigne.
Le principal changement apporté par Tous cultiv’acteurs repose sur l’adossement au cahier des charges du label privé Bee Friendly. En complément des engagements déjà formalisés en matière de goût et de pratiques agricoles, les producteurs mettent en place un programme de suppression des pesticides jugés responsables de la disparition des insectes pollinisateurs.
« La protection des abeilles est un sujet auquel les consommateurs sont de plus en plus sensibles », observe Philippe Tettamanti. Peu importe qu’il soit réducteur au regard de l’ensemble des bonnes pratiques agricoles, le thème est facile à exploiter dans la communication de l’enseigne (et Monoprix, en cette période de lancement, ne s’en prive pas).

Côté producteurs, ce cahier des charges représente en revanche une vraie nouvelle contrainte. Même s’il s’agit surtout, en réalité, de prendre de l’avance sur l’évolution de la réglementation. Les pesticides de la famille des néonicotinoïdes (les plus souvent dénoncés par les apiculteurs) seront partiellement interdits en France en 2018 et totalement prohibés en 2020.
« Le label Bee Friendly a fait évoluer nos pratiques agricoles, confirme Jean-Luc Soury, le directeur de la coopérative Limdor (pommes du Limousin). Nous sommes volontaires pour mettre en œuvre des actions ambitieuses visant à se passer non seulement des néonicotinoïdes mais également de 24 autres pesticides toxiques pour les pollinisateurs. Fin 2017, nous allons ainsi mettre en place 2000 ruches dans nos vergers. C’est un pari audacieux dont l’initiative Monoprix Tous cultiv’acteurs est à l’origine. »
« Mieux vaut être précurseurs qui suiveurs, abonde Delphine Nicolaï, la présidente de Nelfruit (pommes et poires dans la Somme). Le cahier des charges Bee Friendly est très exigeant, mais nous voyons dans ce programme un véritable challenge qui nous aide à prendre un temps d’avance sur nos concurrents. »
Peu de fournisseurs de Monoprix, à ce stade, sont déjà labellisés Bee Friendly. Les autres se sont engagés dans une démarche de progrès visant à obtenir la certification d’ici trois ans.
Une conversion que le distributeur accompagne sur le plan technique en finançant du conseil d’ingénieur agronome et en organisant les échanges d’expériences entre producteurs. Une contractualisation garantit évidemment la fidélité de l’enseigne durant toute la conversion, mais sans versement d’aides ni prix d’achat « subventionnés ». « Pour nos clients, le lancement de la démarche Tous cultiv’acteurs ne change pas le prix des fruits et légumes en rayon », assure Philippe Tettamanti.
La nouvelle signature Tous cultiv’acteurs, pour l’heure, reste réservée aux fruits et légumes. La question de l’étendre aux autres rayons métiers de l’enseigne n’est pas tranchée.

Source

Publicités